Troubles des apprentissages, quelques définitions:

Lexique tiré du guide pratique de la société française de pédiatrie « Difficultés et troubles des apprentissages chez l’enfant à partir de 5 ans »

TROUBLES DES APPRENTISSAGES : Les troubles développementaux des apprentissages sont un ensemble de difficultés des apprentissages qui ne peuvent être attribuées ni à un retard intellectuel, ni à un handicap physique, ni à des conditions adverses de l’environnement. Ces difficultés sont inattendues compte tenu des autres aspects du développement, elles apparaissent très tôt dans la vie et interfèrent avec le développement normal. Elles persistent souvent jusqu’à l’âge adulte.

DYSCALCULIE : Concept qui rend compte d’un dysfonctionnement dans les domaines de la logique, de la construction des nombres et des opérations sur ces nombres, de difficultés de structuration du raisonnement et de l’utilisation des outils logiques et mathématiques.

DYSGRAPHIE : Trouble de langage écrit affectant le geste graphique et l’aspect formel de l’écriture.

DYSLEXIE, DYSORTHOGRAPHIE : Troubles spécifiques d’apprentissage de, respectivement, la lecture et l’orthographe.

DYSPRAXIE : Difficulté à exécuter des mouvements volontaires coordonnés. Chez l’enfant, il s’agit d’un trouble évolutif caractérisé par des difficultés majeures dans les activités de construction souvent associées à un retard du développement psycho-affectif.

HYPERACTIVITÉ : Exagération ou accroissement de l’activité, d’origine physique, psychique ou psychomotrice, qui peut être permanente, temporaire ou cyclique. Elle est banale chez le jeune enfant, mais se rencontre aussi dans certains états névrotiques, dans l’instabilité psychomotrice ou dans les troubles de l’humeur.

RETARD DE LANGAGE : Toute pathologie du langage oral qui se manifeste par un développement linguistique ne correspondant pas aux normes connues (se référant habituellement à l’âge ordinaire d’acquisition de telle ou telle structure, en fonction des données de la psycholinguistique).

TROUBLES ATTENTIONNELS (TROUBLES DÉFICITAIRES DE L’ATTENTION) : Ils sont caractérisés par un comportement chronique d’impulsivité, d’inattention associé ou non et une hyperactivité. Le diagnostic est posé dans la classification DSM-IV, par une série de 14 signes dont 8 au moins doivent être présents. Ils décrivent notamment une incapacité durable et importante à se concentrer sur un tâche, à attendre la fin de la question avant d’y répondre, à rester impliqué dans la même tâche, à jouer calmement, à tenir compte de ce qui est dit, à ne pas s’engager dans des activités dangereuses.

TROUBLES INSTRUMENTAUX : Les troubles instrumentaux portent sur les fonctions instrumentales (intelligence, psychomotricité, langage) qui servent d’instruments à l’enfant pour se représenter et maîtriser le milieu dans lequel il vit. La frontière entre une difficulté d’ordre instrumental proprement dite et une difficulté spécifique d’apprentissage est liée au contexte scolaire. On retrouve chez un grand nombre d’enfants dyslexiques certaines difficultés instrumentales.

TROUBLES SPÉCIFIQUES DU LANGAGE : Troubles du langage oral et/ou écrit qui entraînent des déviances telles que l’intégration sociale et scolaire demande des aménagements et des suivis rééducatifs pluridisciplinaires sur une durée moyenne à longue.